Qu’est-ce qu’on en conclut de la Pandémie ?

Femme avec arrière fond noir, en masque
Docteur Musulman fatiguée, pense, gants et robe - Hijab bleu © Vladimir Mikhaylovskiy | Dreamstime.com

Suivant les conséquences du COVID-19, un état perpétuel d’agitation, indéfini dans sa longueur, a progressivement éloigné les gens de la véritable essence de nos vies. En effet, le nouveau scénario pandémique a complètement changé nos habitudes d’un seul coup. La vie animée a presque cessé, la routine habituellement chargée s’est stoppée et une perturbation massive des activités quotidiennes a surgit dans le monde entier.

Des faits, auparavant impensables, sont devenus part de l’histoire: le monde entier qui est resté captif dans sa propre maison, les prix du pétrole qui sont devenus négatifs, les ventes qui sont tombées à zéro, les sociétés multinationales qui ont fermé et les importations et les exportations qui ont cessé. À ce stade, avons-nous réfléchi aux leçons apprises de COVID-19? 

Déjà, c’est une grande leçon pour nous qu’en réalité, nous sommes complètement impuissants et que tout pouvoir appartient à Allah (SWT) seul. Il est dit dans le Saint Coran:

“… Allah est sans aucun doute omnipotent.” (Partie 1, Sourate Al-Baqarah, Ayah 109)

Nous sommes complètement dépendants d’Allah Tout-Puissant. Cette pandémie est apparue comme une énorme cloche, nous rappelant une fois de plus que toute l’avancée scientifique et technologique n’est rien devant majesté et la volonté d’Allah. Rappelles toi! L’homme a toujours besoin de Lui alors qu’Il est libre de tout besoin.

Avant cette pandémie, beaucoup se sont tant préoccupés à gagner de l’argent jour et nuit, qu’ils ont commencé à oublier la distinction-même entre halal et illégal. À cette fin, ils ne remplissaient pas leurs obligations religieuses, commettaient des crimes et des actes illégaux, acceptaient des pots-de-vin, privaient d’autres personnes de leurs droits, s’impliquaient dans des intérêts et perturbaient leur propre vie personnelle; tout cela se montrait comme des efforts inlassables, souvent pécheurs, pour gagner de plus en plus d’argent.

Le coronavirus a montré de façon concluante que les riches et les pauvres sont égaux devant Dieu. Les riches souffrent également des mêmes souffrances et font face aux mêmes conséquences que les pauvres. Certainement, les aisés ont plus de ressources pour payer un traitement en cas d’infection, mais le reste de conséquences les ont touché autant, souvent même d’autant plus.

Il est devenu visible à tout le monde à travers de multiples exemples contemporains que si Allah (SWT) le désire, la mort ne peut être échappée, peu importe notre richesse! Le Saint Coran déclare:

“Chaque vie est destinée à goûter la mort…” (Partie 4, Sourate Aal-Imran, Ayah 185)

Les gens ont été confrontés à de graves difficultés pendant la période de confinement à travers le monde. Il y avait un immense besoin d’aide et de soutien immédiat pour surmonter de multiples problèmes économiques, sociales et personnelles qu’on avait en commun. Pour cela, l’Islam nous a donné le concept de rester toujours un pilier de soutien les uns pour les autres. Le Saint Prophète a déclaré:

“En effet, un Mu`min est comme un bâtiment pour un Mu`min; l’un renforce l’autre.” (Sahih Bukhari, Hadith 481)

اَلْـحَمْـدُ اللّٰهُ! Les musulmans du monde entier se sont manifestés pour aider leurs frères et sœurs et ont fait de leur mieux à cet égard.

À ce jour, nous avons vraiment commencé de prêter de moins en moins d’attention au but de notre existence, à nos obligations éthiques, aux valeurs humaines et aux règles de base d’une vie honorable. Aujourd’hui, réfléchissons sérieusement à notre vie et préparons-la juste avant qu’il ne soit trop tard. Rappelons nous! L’islam est un code de vie complet. Tout ce que nous avons à faire est d’apprendre de ses enseignements et de les mettre en pratique dans nos vies.

Peu importe si vous avez commis autant de péchés qu’il y a de gouttelettes d’eau dans la mer, tournez-vous vers Allah (SWT), repentez-vous et demandez sincèrement le pardon avec un cœur plein de regret et des yeux larmoyants. Notre Seigneur l’accepterai toujours si vous êtes sincère et vous accordera éventuellement le pardon. Il a déclaré:

Et seulement je suis le plus grand accepteur du repentir, le plus miséricordieux. (Partie 2, Sourate Al-Baqarah, Ayah 160)

Tournons une nouvelle feuille et prenons la ferme intention que, désormais, nous passerons notre vie comme ordonné par Allah et Son Prophète Bien-Aimé. Cela nous sera bénéfique non seulement dans l’au-delà, mais aussi dans ce monde. Les gens, induits en erreur par une illusion, essaient de trouver la paix dans les chansons, les fêtes, les clubs de danse, etc. mais ils échouent parce qu’ils sont au mauvais endroit. N’oubliez pas que la paix et la satisfaction résident dans le souvenir d’Allah, comme indiqué dans le Saint Coran:

“Ce n’est qu’en mémoire d’Allah que les cœurs atteignent satisfaction.” (13e partie, Sourate Ar-Ra’d, Ayah 28)