Résolutions contreproductives durant le mois béni

Islam Njindam L. Ibrahim
Ramadan Kareem
© Lilkar | Dreamstime.com

Le mois béni de Ramadan est une période dont il faut profiter au maximum. Durant 29 à 30 jours, Allah nous offre des opportunités inouïes de faire le plein de bonnes œuvres. Leurs récompenses sont décuplées, et Allah seul en connaît le nombre. Toutefois, il faut être prudent pour éviter de poser des actes contreproductifs au but du mois béni de Ramadan.

Cesser toute activité professionnelle durant le mois béni de Ramadan

Ramadan est indéniablement le mois le plus important dans la vie du musulman. Certains fidèles décident d’arrêter leur travail durant ce mois pour se consacrer à l’adoration. Il y a un mérite évident à multiplier les œuvres qu’Allah aime. Cependant, l’islam ne nous demande pas d’abandonner nos activités pour fournir un meilleur jeûne. De nombreuses personnes exercent un commerce comme gagne-pain pour eux et leur famille. Laisser tomber cette activité pour dédier son temps aux différents cultes n’est pas la solution. On doit continuer à mener son commerce en s’efforçant de suivre les règles durant ce mois béni. Toutefois, il est possible pour certains salariés de prendre des congés payés durant cette période pour profiter de ce mois. L’absence de quelques employés en repos n’a généralement pas d’impact négatif sur l’entreprise. Par ailleurs, ces salariés pourront continuer de jouir de leurs avantages.

Lire absolument le Coran en entier

Le mois béni de Ramadan est celui au cours duquel a été révélé le Coran. Le prophète avait l’habitude de réviser le livre d’Allah avec l’ange Djibril. La lecture de ce noble livre fait partie des actes les plus méritoires, en particulier durant Ramadan. C’est la meilleure occasion pour soigner notre relation avec le Coran, et partant, avec Allah. Durant ce mois béni de Ramadan, il faut viser la régularité et la qualité, même si la quantité est peu. Rien ne sert de s’empresser de terminer le Coran en sacrifiant sa bonne lecture. Allah dit à cet effet :

« Et récite le Coran, lentement et clairement. » Al-Muzammil (73 : 4)

Cette injonction, adressée directement au prophète, nous concerne tous. Le musulman doit se rapprocher des érudits pour lui éclaircir le sens des versets qu’il ne comprend pas.

S’exposer à des difficultés inutiles

Certaines personnes croient que le mérite du jeûne de Ramadan est acquis au prix d’extrêmes difficultés. Allah dit pourtant dans son livre :

« Allah veut pour vous la facilité, et Il ne veut pas la difficulté pour vous… » Al-Baqarah (2 : 185)

Certains actes sont contraires à la sounnah, et, qui plus est, contreproductifs. On peut citer : terminer le sahour trop tôt, ne pas le prendre du tout, retarder l’iftar, etc. Éviter systématiquement d’avaler la salive, fournir des efforts physiques non justifiés, etc. ne rend assurément pas le jeûne plus méritoire et ils sont considérés comme actes contreproductifs. Le jeûneur doit se ménager, tout en tirant les enseignements de la privation à laquelle il est soumis. Qu’Allah bénisse notre jeûne en ce mois béni de Ramadan. Allah est infiniment plus savant.

écrit par : Njindam L. Ibrahim

Enjoy Ali Huda! Exclusive for your kids.