Services funéraires musulmans – Baigner le Corps du Défunt (1/4)

rites funèbres
Cimetière Musulmane, fond gris © Vladimir Melnik | Dreamstime.com

Lors qu’un musulman meurt, il est de la responsabilité de sa famille ou d’autres musulmans de la communauté locale de le laver selon les rites islamiques de lavage du défunt. Habituellement, au moins trois à quatre personnes seront impliquées dans le ghusl (lavage et enveloppement). Les personnes qui peuvent laver le défunt devraient:

D’abord être une personne musulmane adulte, honnête et digne de confiance, ayant connaissance de la manière islamique de laver le défunt et être capable de réaliser le ghusl. Être du même sexe que le défunt. Pour un enfant, les hommes ou les femmes peuvent faire le ghusl.  Il est recommandé à ceux qui ont effectué le lavage de faire le wudhu (ablution).

Lieu et Indications de Lavage

Le corps du défunt doit être lavé dans un endroit propre, isolé et privé où de l’eau propre et du savon sont disponibles. Des gants doivent toujours être portés lors de la manipulation et du lavage du défunt.

Le corps du défunt doit être lavé avec de l’eau et, si possible, des feuilles de lotus ou du camphre (à utiliser pour le lavage final). Les étapes du lavage doivent être effectuées au moins trois fois plus de fois que nécessaire pour nettoyer notre corps normalement. Soyez toujours attentif au contrôle des infections et à la protection de la personne effectuant le Ghusl.

Des usines de Ghusl fournissent des gants jetables, des tabliers, des masques faciaux ainsi que des poubelles pour tous les déchets contaminés, retirés du corps (l’explication est à suivre). N’utilisez ces bacs dangereux que pour les déchets contaminés.

Les Étapes du Lavage

La vie privée du défunt est une exigence cruciale et importante à tout moment pendant le ghusl

le corps du défunt doit être placé sur une table ou endroit similaire, le tout sur le corps du défunt doit être enlevé y compris les montres, les étiquettes d’identification d’hôpital, les pansements, les membres artificiels etc.

S’il y a un saignement actif ou un écoulement de la plaie, celui-ci peut être rembourré et habillé, de même pour une femme décédée dans sa période menstruelle ou qui a des saignements à la naissance, un rembourrage doit être utilisé pour empêcher le sang de quitter le corps. Une fois le tout enlevé, les parties intimes du défunt doivent être recouvertes d’une feuille de tissu à tout moment du ghusl.

la tête et le haut du corps doivent être légèrement relevés pour que l’eau de lavage contenant les exsudations du corps s’écoule vers le bas et ne retourne pas vers le corps.

Dans le cas d’un homme, le laveur doit commencer à laver en disant: “Bismillah” (Au nom d’Allah).

Le laveur porte des gants ou enroule un morceau de tissu autour de sa main, et avec cela, il nettoie toutes les impuretés du corps avec de l’eau. Ensuite, il devrait jeter les gants.

Le laveur doit prendre une autre paire de gants, appuyer légèrement sur l’estomac du défunt afin d’en expulser, si possible, les restes de celui-ci, puis laver le corps de toutes les impuretés à l’eau. Ensuite, il devrait jeter les gants.

Le laveur doit prendre une autre paire de gants et laver les parties intimes couvertes, puis jeter les gants.

Par ailleurs, le laveur doit effectuer le wudhu (ablution) pour le défunt sans insérer l’eau dans le nez et dans la bouche, pouvant utiliser un morceau de coton humide en petit rouleau pour nettoyer le nez et les dents de devant.

Puis, le laveur doit nettoyer le corps avec de l’eau et du savon (si disponible), en commençant par la tête (cheveux, visage et barbe chez l’homme), puis le côté supérieur droit du corps puis le côté gauche, après cela le côté inférieur droit puis le en bas à gauche. 

Dans le cas d’une femme, ses cheveux doivent être desserrés, lavés, peignés et tressés en trois tresses et placés derrière son dos.

Le lavage doit être fait trois fois, cinq fois ou sept fois, selon les besoins, à condition qu’après avoir lavé la tête, lavez le côté droit avant le gauche et les parties supérieures avant les inférieures.

Lors du dernier lavage, le laveur peut utiliser du camphre ou du parfum avec de l’eau après quoi, le corps doit être séché avec une serviette propre, puis recouvert d’un drap propre.

Il est recommandé à ceux qui ont effectué le lavage de prendre un bain après avoir effectué le ghusl. Il n’y a pas d’enseignement islamique, de lecture du Coran ou de prière spéciale pendant le ghusl.