Status Quo sur le Covid-19: L’Europe Inquiétée

labo médo
Coronavirus, combinaison de protection et laboratoire, masque © korawat tainjun | Dreamstime.com

La pandémie de coronavirus sévit toujours à travers le monde. Bien que les dernières données publiées par l’OMS marquent un fléchissement de la maladie, elles restent alarmantes : 815,000 décès et près de 24 millions de contamination mondialement. Si on observe un ralentissement, des possibilités de rebond ne sont pas à exclure.

En effet, la crainte d’une seconde vague fait encore son chemin, en dépit des nombreuses mesures prises en vue de faire barrage à la contagion. De nouveaux foyer de contaminations apparaissent à travers le globe malgré les efforts pour s’en préserver. Le port du masque obligatoire, le pistage des personnes infectées, les tests Covid-19 nécessaire pour franchir une frontière et rejoindre un autre pays semblent ne pas suffire.

Voici les dernières nouvelles reçues sur la progression du Coronavirus et les mesures prises pour la contrecarrer.

La Jordanie Ferme sa capitale durant 24 heures

L’autorité gouvernementale de Jordanie a pris la décision de verrouiller pour la journée de vendredi Amman, la capitale, et la ville de Sarka, au nord-est, durant 24 heures. Magasins et habitations seront fermés durant cette période. Toute circulation est interdite, sauf sur dérogation spéciale. 

Le royaume avait déjà imposé un couvre-feu illimité en mars. Une augmentation du nombre de cas de contamination ce mois-ci a rendu la situation inquiétante. En effet, plus de 1700 cas ont été répertoriés dans le pays. La nouvelle mesure devrait contribuer, selon le gouvernement, à ralentir la propagation du coronavirus.

Instructions de voyage en direction d’Andorre et Gibraltar

L’Allemagne, fortement inquiétée par une forte propagation de l’infection, a tenu à mettre en garde les voyageurs en direction d’Andorre et Gibraltar. Le ministère des Affaires étrangères, avertit et dissuade sur son site Internet tout déplacement inutile et évitable.

En dépit d’une population relativement faible, Andorre reste l’un des pays les plus touchés. Après avoir été testé sur une grande échelle, il apparait que le niveau des nouvelles infections a fortement augmenté. Il est de l’ordre de 50 cas pour 100 000 habitants sur une durée hebdomadaire ce qui est énorme et fait du pays une zone à risque. Le même avertissement vaut pour Gibraltar, une autre destination prisée des touristes.

La Croatie annonce plus de 350 nouveaux cas

Avec 358 cas en plus, la Croatie signale une recrudescence de nouveaux foyers d’infection. Un tiers des contaminés a été repérés sur la côte sud de l’Adriatique, fréquenté par un grand nombre de touristes. Le pays de 4,2 millions d’habitants a été pourtant peu touché par la pandémie en ses débuts. Le gouvernement n’a jamais pris de restrictions obligatoires pour n’avoir jamais dépassé le nombre de 100 contaminés/jour sur plusieurs mois.

En ouvrant ses frontières aux touristes, la Croatie, inévitablement, a vu fortement augmenter le nombre de cas. Le nombre de nouvelles contaminations est passé à environ 200/jour. À partir de la semaine passée, plusieurs régions côtières d’Allemagne sont devenues des zones à risque.

Un emploi sur deux supprimé Gatwick, aéroport de Londres

Par ailleurs, la crise induite par le Covid-19 a entraîné de nouvelles mesures de restrictions à l’aéroport de Gatwick à Londres. 600 emplois sont directement supprimés. Cette limitation exceptionnelle touche un emploi sur quatre. En août le nombre de voyageurs a chuté de 80 % en comparaison au même mois l’année passée. La pandémie n’a pas épargné le secteur aérien.

Stewart Wingate, le directeur de l’aéroport, a fait part d’une « profonde restructuration » afin de réduire les pertes. Étannt le deuxième plus grand aéroport de Grande-Bretagne derrière Heathrow, Gatwick souffre actuellement de gros problèmes d’équilibre budgétaire.

Ô citoyens! Soyons prudents de notre part pour pouvoir réellement éviter une puissante seconde vague de ravager nos populations. Ensemble, nous sommes plus forts, travaillons donc ensemble pour rester séparés au plus que possible.