Syndrome de l’imposteur

Psychologie 21 Déc 2020 Contributor
dreamstime_m_147821459
© Andrii Zastrozhnov | Dreamstime.com

Pensez-vous que tous les mérites atteints dans vos vies sont le fruit d’un hasard ? Que vous avez eu de la chance de se retrouver au bon endroit au bon moment ? Que votre réussite est due aux facteurs externes ? Alors, vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur.

C’est quoi exactement ?

Le syndrome de l’imposteur est un état psychologique qui consiste à attribuer son succès au hasard dû à son manque de confiance. C’est un syndrome qui nous pousse à dévaluer nos connaissances et nos compétences. En gros, le manque de confiance en soi, le sentiment de doute envers ses compétences, sont les principaux symptômes du syndrome. Les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur ont peur d’être démasquées et d’être prises pour des fraudeurs. Chacune de leur réussite se résulte dans une remise en question de soi. En effet, ils ont l’impression de frauder leurs compétences et de ne pas être légitime de leur capacité actuelle. Par conséquent, ils vivent en stress permanent et ne sont jamais satisfaits du travail accompli. Il y a aussi cette peur de demander de l’aide et d’être jugé comme étant non-compètent. De ce fait, c’est un syndrome assez courant qui touche énormément de personnes, mais on n’en parle presque jamais. C’est à cause de ce tabou, que chaque individu atteint du syndrome de l’imposteur préfère souffrir en silence.

Le diplôme n’immunise pas contre ce syndrome

Souvent, des personnes qualifiées, qui se sont donné beaucoup du mal pour y arriver dans leur étude, sont atteintes de ce syndrome. Malgré leur réussite dans le milieu scolaire et universitaire, ces personnes peuvent être atteintes du syndrome de l’imposteur. Les causes de ce syndrome peuvent être diverses. Ça peut être en fonction de la personnalité de l’individu, de son statut économique, mais aussi en fonction de sa culture. Par exemple, un migrant dans un pays d’accueil peut être atteint de ce syndrome. Il aura tendance à penser que c’est un imposteur face aux natives. Alors qu’en réalité, il peut être plus qualifié que ses collègues. Pourtant, ce syndrome lui fera croire qu’il ne l’est pas. Évidemment, ceci n’est qu’un exemple, n’importe qui peut être atteint du syndrome de l’imposteur, en dépit de sa provenance.

Enfin, il existe de différentes manières de lutter contre ce syndrome. Tout d’abord, il est important de reconnaître ce symptôme. La reconnaissance est l’étape principale pour se débarrasser de ce sentiment de culpabilité et autocritique envers soi-même. Ensuite, il est important de comprendre qu’un être parfait n’existe pas et faire des erreurs, c’est tout à fait normal. Au contraire, faire des erreurs est bénéfique puisque ça nous permet d’apprendre et de devenir meilleurs. Il est tout à fait normal de demander de l’aide et comprendre que personne ne nous jugera sur ce fait-là. Finalement, il est important d’être persévérant envers soi-même et reconnaître ses réussites et à les récompenser.

 

écrit par : ANGUTAYEVA Madina