Théorie de complot QAnon attire de plus en plus d’attention sur Facebook

Monde Hussein Al-Bahir 14-Août-2020
Drapeau illuminati
Q anon, théorie de complot gouvernementale © Steveheap | Dreamstime.com

Prenant ses débuts en 2017, la théorie de complot QAnon proclame que Donald Trump menait du travail en secret destiné à débarrasser le monde des élites mondialistes “responsables pour tous les maux du monde”, écrit Le Monde.

Au fur et à mesure de l’évolution de cette théorie, assemblant de plus en plus d’adeptes, elle a de même éventuellement incorporé d’autres théories dans le domaine qui se sont ensemble rassemblés en une “omnithéorie complotiste”, raconte chercheuse américaine Renée DiResta.

Les membres du FBI s’inquiètent du développement et de la taille imposante du groupe QAnon émergeant sur Facebook, ayant des centaines de milliers, voir millions de disciples.

La plate-forme de base pour ce groupe repose notamment sur Facebook qui à leur tour, affirment de gérer la situation de la même manière que les campagnes anti-vaccin – “en refusant toute publicité sur le sujet et en excluant les groupes et pages des résultats de rechercher et des recommandations”, annonce la NBC.

Google prend aussi sa part dans la limitation de la propagation de potentielles actions dangereuses associés au groupe en bloquant la fonction “Shopping” sur Chrome pour les requêtes en lien avec QAnon.