Une femme Musulmane peut-elle vérifier le portable de son mari ?

Femme vérifiant le téléphone de son mari
Femme vérifiant le téléphone de son mari, mécontentement © Airdone | Dreamstime.com

Allah a prescrit à l’homme et la femme d’être les gardiens des liens sacrés unissant le marriage, ordonnant à ces derniers à s’aimer et rester vrais face à eux-mêmes. “Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent”. (30:21)

“Vos femmes sont des habits pour vous et vous, des habits pour elles.” (2:187)

“Et comportez-vous convenablement envers elles”(4:19), “O vous les croyants, protégez-vous et vos familles d’un Feu, le carburant duquel sont les gens et les pierres.”(66:6)

C’est l’homme qui est chef de la famille, mais ce n’est à pas lui-seul que Dieu a confié la tâche de préserver la chaleur familiale. “Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance”(2:228)

La femme a donc tous les droits d’exiger de son mari du respect, de la loyauté, de l’attention et de l’amour. Quand le mari échoue dans ses devoirs, transgressant les règles et les régulations de l’Islam – c’est alors le droit de la femme de divorcer.

Ce que cela veut dire c’est qu’Allah a donné le droit à la femme de s’assurer que son mari suive les obligations d’un homme de famille Musulman dans la même mesure qu’Il donne au mari le droit de contrôler sa femme. Néanmoins, Allah n’a pas accordé à la femme le droit à la suspicion et aux préjugés infondés. De telle suspicion est un grave péché, un appel de Satan, une chose bien condamnée dans le Saint Coran et les Hadiths du Prophète (PSL).

“O vous qui avez cru! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.”(49:12)

Notre cher Prophète Mohamed (PSL) disait: “Evitez [les propos/les accusations se basant] sur le doute, car le doute est le pire des mensonges Ne cherchez pas les défauts des autres, n’espionnez pas; ne soyez pas envieux; ne tournez pas le dos les uns aux autres; ne vous haïssez pas les uns les autres. Soyez plutôt, serviteurs d’Allah, des Frères!” (Sahih al Bukhari 6064)

Est-ce que la femme peut vérifier le téléphone de son mari sans avoir son consentement ? La réponse à cette question dépend du degré de certitude qu’elle a sur le fait que son mari s’est mêlé dans une indigne affaire. Si la femme a des raisons en fer pour estimer que son mari s’adonne à des choses impropres (comme solliciter une autre femme secrètement), elle peut légitimement vérifier la correspondance dans son mobil sans avoir son consentement.

Cependant, elle doit avoir une certitude de suspicion qui lui permettrait de demander un mandat de perquisition virtuelle, et avoir des suspicions suffisamment fondées n’est pas aussi simple, tout comme ça l’est devant le tribunal. Souvenez vous que si vous cherchez pour enfin trouver que vos soupçons ont été vides, vous serez sujets d’une grande censure au jour du Jugement: “O vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. ” (49:6)