Universités Historiques Islamiques : Université Al-Azhar, Caire

Tower of Al-Azhar university and minaret of Al-Hussein mosque
Imam Mohammed abdoul Amphithéâtre de l'université Al-Azhar, Cairo. © Leonid Andronov | Dreamstime.com

Personne n’a une même vision de ce qui est mieux à étudier, chacun émergé dans leur réalité avec leur propres attentes et visions. Néanmoins, il y a des choses qui unissent même les plus différents parmi les Musulmans – notre foi en Allah.

Il se peut que vous vous questionnez sur où est-ce qu’il serait meilleur d’appliquer pour les études universitaires, soit où est-ce qu’il vaudrait mieux envoyer votre enfant après l’école. Assez souvent, même n’étant pas dans le but de poursuivre des études théologiques, on désire que notre enfant suive un programme avec des valeurs Islamiques.

Ainsi, soit-cela pour la raison d’appliquer ou simplement pour la recherche de la connaissance sur les ressorts de votre culture, vous êtes les bienvenus à nous adjoindre sur notre voyage à la découverte de l’histoire fascinante de l’université Al-Azhar, Egypte.

À travers les pleines terrestres, celle-là est l’une des universités les plus anciennes toujours opérationnelles, arrivant seconde en âge seulement après l’université Fatima Al-Fihri à Maroc. L’université Al-Azhar a été originellement conçue en tant que mosquée à l’an 970EC par ordre du quatrième Calif de la dynastie Fatimide.

Au cours du temps, celle-ci a incorporée quelques ajustements et petites additions par des Califs qui ont suivi, incitant des intellectuels étudiant le Fiqh (loi Islamique) à mener leurs rassemblements à l’intérieur de la mosquée.

Ainsi, la mosquée a très bientôt commencée à accommoder des troupes de savants et d’étudiants, rendant promptement claire la nécessité d’entamer la construction d’une bibliothèque. Cinq ans plus tard, la mosquée a fêté sa noble réouverture en tant que centre éducatif, débutant avec les études de Fiqh, calligraphie Arabe, jurisprudence, astronomie Islamique, philosophie Islamique et logique.

À ce temps, la plupart des nations limitrophes à l’empire Fatimid n’accordaient pas trop d’importance à l’étude de la philosophie, l’égalant conceptuellement à l’hérésie. Malgré cela, les Califs Fatimids vénéraient la culture et l’apprentissage, rassemblant à l’université Al-Azhar la littérature la plus raffinée depuis des voyageurs érudits, chercheurs de la connaissance .

La dynastie Chiite Fatimide s’est achevée promptement avec l’arrivée au pouvoir de Saladin, un leader beaucoup plus compétent et populaire sur le moment. Reconstituant certaines politiques, il a activement commencé à diriger la population de la ville de Caire vers l’Islam Sunnite. Ayant commencé son règne avec un certain vide dans le trésor d’état, de grandes quantités de livres depuis le palais devaient être vendus et éventuellement, même certaines de l’université-même afin de garder le budget de la ville sur les pieds. 

Débutant du 13ème siècle, Al-Azhar a été ressuscité en tant que centre d’études Sunni sous les Mamlūks (1250-1517) et a mené son existence ainsi depuis. Ayant survécu quelques tremblements de terre dans les 14èmes et 15èmes siècles, le centre a bientôt été transféré sous le règne de l’empire Ottoman, prévalant toujours comme l’un des centres éducationnels les plus prestigieux en Egypte.

Vers la fin du 18ème siècle, une opposition rassemblée de certains savants a surgie contre les Français, se développent rapidement en une révolte dans l’université, suivi éventuellement d’un bombardement du campus par les Français en 1798.

Dans l’histoire plus moderne, quelque 60 ans plus tard, l’université a pour la première fois intégrée des sujets laïcs tels que l’économie, ingénierie, agriculture, médecine, science et pharmacie avec l’ajout d’une faculté de femmes Islamiques.

En réalité, jusqu’à 1961 cet établissement a été considéré en tant que Madrasa par l’Encyclopédie d’Islam, prenant le statut d’Université seulement après avoir incorporé les études énumérées ci-dessus.

Jusqu’à nos jours celle-ci reste l’un des centres les plus réfutables dans le monde Islamique et en effet, Al-Azhar tient beaucoup à montrer pour son histoire longue et prodigieuse. Si vous avez le temps, vous allez certainement apprécier l’expérience de vous promener sur le campus de la deuxième institution mondiale à offrir un diplôme!